Historique de la régionale


L'année 2012 a vu la Royale Union Liégeoise fêter ses 130 ans. Il y a eu des fêtes depuis l'origine (1881) et sa création officielle en 1882 (encore que certains documents attesteraient que la fondation officielle a eu lieu en 1886), à l'initiative de Mdr Cartuyvels , vice recteur de l'Université... Aussi, ce qui suit n'est qu'une bien faible partie de toutes les péripéties d'une régionale pendant plus d'un siècle. Il faut aussi savoir que, début du Millénaire, un incendie a ruiné les archives de la Régionale. Ce qui limite fortement l'historique fournit ici ! Nous ne pouvons qu'encourager les générations futures à fournir le service des archives de l'UCL en documents sur notre Régionale, que ca soit en invitation de banquets, en périodiques, en listing comité,... Que le trou historique suite à l'incendie ne s'élargisse pas ou plus.

La Liégeoise, créée à Leuven, faisait partie des trois régionales du site à cette époque (les deux autres étant la Lux et L'Ennuyère). Il y avait donc trois kots (ou cercles ?) régionaux sur le site. Fin des années 60, le kot Liégeoise brûla, entraînant la perte d'une grosse partie des archives... Il en reste cependant quelques reliques comme en témoigne l'invitation de 1947.

Début des années 70, nous voici à Louvain-la-Neuve. À cette époque la Liégeoise est plutôt une bande de copains qui ne fait pas grand chose sur le site. Il faudra attendre 1982 pour que la relance soit assurée. Et tout cela par "Gros Sac" (J. P. Sacré). Il n'y a pas encore d'apéros ni de baptême à cette époque ; juste quelques soupers et coronae...

Par après, "Sida" (Thierry Delmotte), s'occupe de la promotion de la régionale (parution dans l'Ergot, apéros, etc.). A tel point qu'il allait aux cours et aux examens avec sa Calotte !

  • 1986-1987 : Fred Gonda "Mémé" et les premières 24 heures pour la Liégeoise, place des Wallons. Apparition des enseignes, drapeau, capes... Premières visites Jupiler (et non des moindres) et puis le traditionnel Bi-day avec le plus grand mangeur de saucisses entre présidents.
  • 1987-1988 : Patrick Bunny avec la première Reine des régionales pour la Liégeoise et l'Eumavia. Arrivée des sweats Liégeoise bleu marine. Cette année-là, meilleure vente de Pils au 24 heures, place des Wallons, pour la Liégeoise. (Roald est Grand maître).
  • 1988-1989 : Bouffy (Christian Baguette) poursuit le mouvement...
  • 1989-1990 : Gene et Béatrice Thiry présidentes... (On retrouvera ce scénario quelques années plus tard). Première rentrée académique pour la Liégeoise.
  • 1990-1991 : B. Dorthu "Keke", une ère nouvelle... Ainsi que l'apparition des fameux sweats bleu ciel (ah cette belle couleur !). 55 fûts aux 24 heures (Place de l'Université) et 55 bleus n'est-ce pas beau tout cela ?
  • 1991-1992 : Johnny, "John" ou "Sale Jône". Le Bi-day est remplacé par la semaine Liégeoise avec, pour la première fois, les joutes terrestres et un bal de gala au Casino de Spa ! (vive la frime, merci les finances !). Premier censeur attitré (Marc Nibus). Début des apéros hebdomadaires.
  • 1992-1993 : Didier Stein, "Pellot". Début de l'ère Carolo-Liégeoise. 24 heures sur la Grand place.
  • 1993-1994 : "Gleu" (V. Gloesener)... et on s'en va de la Fédé (No Comment !!!). La Liégeoise part aux sports d'hiver. Les finances se cassent la gueule et on assiste au premier trésorier en Ferrari. Premières 24 heures sur la pelouse (et vive les glissades et les clashs dans la boue).
  • 1994-1995 : "Piet", premier souper des anciens au Maphys.
  • 1995-1996 : "Raf" (notre copain) remonte les comptes de la Liégeoise à 0. Et puis surtout, le grand retour dans la Fédé.
  • 1996-1997 : Deux mottes présidentes on a déjà vu ça non ? (Sophie Gloesener (la soeur de l'autre) et Erika).
  • 1997-1998 : Ditch l'homme invisible, intouchable et un peu Mouscronnois à ses heures, doit de nouveau essayer de remonter les finances (avec l'aide de Steph il faut le dire).
  • 1998-1999 : "Fred".
  • 1999-2000 : "Alex".
  • 2000-2001 : "Gahu" (le grand Gahu) 1er Empereur Liégeois. L'ère prospère de la Liégeoise : sa réputation n'est plus à faire dans Louvain. Démarrage des 36 heures avec la Namuroise ! Reine des Régionales incontestée.
  • 2001-2002 : Yves ("W moflims") et l'excellente année du 120ème! Les finances remontent progressivement (avec l'aide de Maman). La Liégeoise part aux 2 Alpes. Encore Reine des Régionales...
  • 2002-2003 : BenKingo où l'ère Carolo-Liégeoise se confirme plus que jamais. Début du déclin de l'entente parfaite inter-Régionale. La Liégeoise part à Avoriaz ; encore et toujours Reine des Régionales et un Roi des Rois Liégeois (Pierre Minguet).
  • 2003-2004 : BenPi, son équipe de choc et les soirées Reynolds ! De nouveau Reine ex-aequo avec la Carolo. Début de l'ère "entente-cercles" (souper MAFoise) ; les comptes remontent (merci Cöst) ; le Bal de Gala (à Soumagne) de la Liégeoise est réintroduit (Pedro) ainsi que le souper des anciens cokotteurs LIG ! Ski aux Arcs. Complications relationnelles avec les Régionales, mais soutien de la Fédé et de la Carolo...
  • 2004-2005 : Pedro jette un pont entre deux générations. Bal de Gala à Dalhem, grand souper des anciens (réunion de 6 générations de prési). 40 bleus et banquet de 90 personnes. Ski à Méribel. Les comptes sont stabilisés (avec l'aide de Jim) ! Sommet de l'ère "entente-cercles" (MAF, aprèm chez Adele, etc.), mais relations toujours tendues avec les Régionales. Perte du soutien de la Fédé : la Liégeoise perd son kot UCL.
  • 2005-2006 : Costa récupère le kot Liégeoise UCL, 28 rue des blancs chevaux. Il réinstaure les 36 heures pendant la semaine culturelle. Mise en place d'un syllabus du folklore (merci Pedro). Ski aux Coches. Grand bal de la Liégeoise à la ferme de José.
  • 2006-2007 : Charles-Alex (devenu empereur) instaure une soirée hebdomadaire le mercredi à la MAF. Festivités de la 125ème avec fresque passage de l'Ergot (en face du Quick), concert de Ska, visite de liège et vernissage (merci Anne et Gégé). Record de fûts au parking Fédé des 24 heures (56 fûts). Grand bal de la Liégeoise à Dalhem. Réinstauration de la bibitive des anciens avec succès vu le nombre de participants (7 présidents et 7 Grand-Maître). Ski à Val Thorens.
  • 2007-2008 : Choucroute oeuvre pour un rapprochement avec les autres régionales plus fort (Namuroise), tout en gardant d'étroits contacts avec les cercles (Agro). Instauration du souper boulettes (faites maison) et déjà presque 80 couverts, 24h du tonnerre (50 fûts bières + 20 Val-Dieu). Grand Bal à la ferme de José, la Liégeoise organise le ski toute seule (Risoul), grâce à Nicpit. Les comptes remontent en flèche puis redescendent à cause de la soirée hebdomadaire à l'oeil à la Maf. Pissoul devient pharaon haut la main (Choucroute est vice-empereur). La Liégeoise gagne le Cabaret (merci à Couscous, Junior et Chouc) + 3 oscars Lux en fin d'année ; meilleure régionale, meilleur président et plus beau poil (Chouc). La Liégeoise se classe deuxième au classement Fédé pour les kots.
  • 2008-2009 : Nicpit et sa bande de gais lurons maintiennent l'allure avec notamment un souper boulettes à plus de 140 couverts et toujours plus de 50 tonneaux aux 24h. La Liégeoise organise une semaine de ski à Valmorel du tonnerre. Bal à la ferme de José, 80 couverts et beaucoup d'anciens, toujours aussi chauds. La Liégeoise est 3ème aux décors Fédé (Laura et sa team culture assurent un max) et 4ème au cabaret. Le concept de la soirée hebdomadaire est plus que jamais d'actualité, avec le rendez-vous tous les jeudis à l'Agro. La Liégeoise garde le soutien de la Fédé.
  • 2009-2010 : Baba et son équipe continuent à faire briller la Liégeoise. La Liégeoise a gagné la reine des régionales de manière écrasante et son président est devenu empereur. La régionale accueille une nouvelle fois près de 30 néos. Le souper boulette fait encore un carton et la Liégeoise part à Saint-Sorlin avec 80 personnes. La Liégeoise se classe 2ème sur l'ensemble des activités Fédé et termine à la 9ème place au classement des kots. Cette situation remet encore une nouvelle fois en cause le système du vote des kots de la Fédé. Malgré tout la Liégeoise conserva son kot et comprend qu'il ne suffit pas d'être plus actifs que les autres régionales, mais bien plus accueillant envers les autres présidents de régionales.
  • 2010-2011 : L'année de Ber a comme particularité une importante présence féminine au sein du kot Liégeoise, et du comité en général. La culture prend énormément d'importance au sein de la régionale qui se voit atteindre la première classe du classement Fédé. Tryphounette est Pharaonne.
  • 2011-2012 : Tryphon et son équipe maintiennent l'allure, deuxième 2ème place au classement Fédé, et toujours beaucoup de femmes au kot (que des femmes à la vice-présidence !). Record battu (mais qui ne durera pas) pour les 24h avec 54 futs de Val-Dieu écoulés sur la nuit !
  • 2012-2013: Petit Chicon (Charles Pierrard) continue sur la bonne lancée de ses prédécesseurs. Le record de fûts aux 24heures est à nouveau battu (80 fûts de Val-Dieu et 27 fûts de pils), le bal de la régionale rassemble 120 convives, dont énormément d'invités extérieurs à la régionale. Ski à St Jean d'Arves.